novembre 17, 2018

Cannabis thérapeutique, ce qu’il faut savoir sur sa légalisation

cannabis thérapeutique

Depuis quelques années déjà, un grand nombre d’Etats à travers le monde, notamment dans les pays occidentaux ont légalisés l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques. Si l’on ne compte que les Etats-Unis par exemple, il faut noter qu’actuellement, plus de 30 Etats dont Washington DC autorisent l’usage de ce produit pour des soins thérapeutiques, bien que leurs approches puissent être très différentes. Découvrez en quoi consiste exactement la légalisation du cannabis thérapeutique dans ces pays dans ce qui suit.

La place du cannabis thérapeutique dans le milieu médical

De plus en plus de recherches soutiennent l’utilisation du cannabis à des fins médicales. Certaines études et preuves anecdotiques suggèrent que le cannabis peut être utilisé pour divers problèmes liés à la santé puisqu’il permet de soulager les douleurs, la nausée et la perte d’appétit, la maladie de Parkinson, la maladie intestinale inflammatoire, le syndrome de stress post-traumatique, l’épilepsie et la sclérose en plaques. C’est aussi un excellent médicament pour traiter les douleurs chroniques et la raideur musculaire due à certaines pathologies.

Plusieurs études montrent que la légalisation du cannabis à des fins médicales peut réduire le nombre de décès dus aux analgésiques opioïdes, faisant de la marijuana médicale un moyen potentiel de lutter contre l’épidémie d’opioïdes. La raison en est simple, des études montrent que la marijuana médicale peut traiter efficacement la douleur chronique, pour laquelle les opioïdes sont couramment utilisés. Mais contrairement aux opioïdes, le cannabis thérapeutique ne peut pas causer de surdoses mortelles. Ainsi, son utilisation peut sauver des vies. Et c’est dans ce contexte qu’il est utilisé par exemple comme traitement au sein du Chula Vista Marijuana Dispensary à San Diego aux Etats-unis.

La légalisation du cannabis thérapeutique soutenu par la population

La légalisation de la marijuana à des fins médicales bénéficie également d’un soutien populaire. Une enquête menée en 2010 aux Etats-Unis a révélé que 73% des électeurs américains consomment du cannabis thérapeutique, dont 80% des démocrates ; 76% des indépendants et 61% des républicains. Que ce soit de droite ou de gauche, l’utilisation du cannabis dans le domaine médical reçoit l’avis favorable d’un grand nombre de la population.

Toutefois, le gouvernement fédéral américain ne reconnaît pas le potentiel médical du cannabis. Cela est dû au faite que les études ayant permis de démontrer l’efficacité du cannabis ont été modestes jusqu’à présent et aucun essai clinique à grande échelle n’a prouvé sa valeur médicinale. Effectivement, il est depuis longtemps difficile de mener des études approfondies sur les utilisations médicales de la marijuana en raison de l’interdiction de la drogue et de la nécessité de l’approbation d’un gouvernement fédéral pour les études d’une part. D’une autre part, les restrictions imposées par le gouvernement fédéral rendent difficile la réalisation de ces études.

Pour les défenseurs de la légalisation, amener le gouvernement fédéral à reconnaître la valeur médicale de la marijuana pourrait constituer un grand pas en avant. Leur objectif est de reclasser la marijuana d’une annexe 1 à une substance de l’annexe 2, ce qui pourrait assouplir certaines des restrictions sur sa consommation. Cela seul représenterait un énorme changement symbolique: après des décennies de planification du cannabis dans la catégorie la plus stricte possible, un déclassement pourrait être considéré comme une reconnaissance permettant d’ouvrir d’autres voies sur son utilisation dans le milieu médical.

Qu’en est-il de la France sur la légalisation du cannabis thérapeutique ?

Le décret du 5 juin 2013 relatif au code de la santé publique a légalisé l’usage thérapeutique de médicaments contenant des cannabinoïdes, l’un des composants que l’on retrouve dans le cannabis. Malgré ce décret, il faut comprendre que l’usage du cannabis thérapeutique en France reste encore inaccessible pour la population, et cela pour diverses raisons. Si pour d’autres pays Européens tels que l’Allemagne ou le Danemark, l’utilisation du cannabis thérapeutique sous forme de plante séchée ou sous d’autres formes pharmaceutiques est légale, cela n’est pas encore le cas pour la France. Le seul médicament contenant de la cannabinoïde naturelle et qui est autorisé en France est le Sativex, qui demeure inabordable.   

Ainsi, les patients vivant en France, et qui utilisent ou cultivent du cannabis pour des fins thérapeutiques sont souvent condamner même si la plupart du temps la condamnation est sans peine. Cela s’explique par le fait que malgré le décret visant à promouvoir l’usage du cannabis thérapeutique en France, ce dernier reste toujours illégal. En effet, le patient peut se faire établir une ordonnance attestant l’utilisation du cannabis médical en France, mais, une fois qu’il se procure son médicament en France, il se trouve dans l’illégalité.

Voilà quelques points à savoir en ce qui concerne l’utilisation du cannabis thérapeutique dans différents pays comme les Etats-Unis, la France et quelques pays Européens. Si dans certains Etats, la législation du cannabis thérapeutique est acceptée à l’unanimité, dans d’autres, cela demeure encore illégal même si des décrets visant à astreindre cette pratique ont été mis en vigueur. Alors, avant que vous n’usez du cannabis thérapeutique pour soulager vos douleurs et vos problèmes de santé, veuillez vous informer si son utilisation est légale dans le pays où vous vivez.