septembre 21, 2019

La spiruline : une source de fer et bien plus

algue spiruline

Connue pour sa richesse nutritionnelle exceptionnelle, la spiruline se caractérise aussi par une composition comportant une quantité importante de minéraux et d’oligo-éléments. Cette algue miraculeuse présentée comme un superaliment est en effet une source impressionnante de fer. Quelle est la teneur en fer de la spiruline ? Quels sont les autres minéraux qu’elle contient ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles cet article se pose de répondre avec le plus de clarté possible. 

Une teneur impressionnante en fer 

La spiruline possède un taux exceptionnel en fer. Pour preuve, la teneur en fer par kilogramme de cette algue varie de 800 mg à 1800 mg. Ce qui représente une quantité 20 fois plus élevée que celle d’un aliment comme le blé. Une seule poignée de spiruline équivaudrait à 3 bols d’épinards Elle a donc la particularité d’être la source végétale optimale pour un minéral tel que le fer. C’est pour cette raison qu’elle constitue un complément alimentaire de choix pour certaines catégories de personnes. Il s’agit entre autres des adolescents en phase de croissance, des sportifs, des végétariens, des personnes anémiques et bien sûr celles qui sont exposées au risque de carence en fer. 

L’algue miracle pour lutter contre l’anémie ferriprive 

Grâce à sa teneur record en fer, la spiruline joue un rôle capital dans le traitement de l’anémie ferriprive. Celle-ci se manifestant quand l’organisme est dans une situation de manque de fer. Les causes d’un tel dysfonctionnement sont multiples.

D’une manière générale, une anémie ferriprive est provoquée par la perte importante de sang durant un accouchement ou les hémorragies, une incapacité de l’organisme à assimiler le fer ou encore un déséquilibre de l’apport énergétique. Un individu qui souffre d’une carence en fer présente de nombreux symptômes tels que la tendance aux saignements, la perte rapide de cheveux ou la fatigue mentale et physique.

En consommant de façon régulière la spiruline et selon les quantités recommandées, il est possible de prévenir tous ces symptômes. Avec un apport journalier en fer conseillé compris entre 7g  et 18 g en fonction de l’âge et du sexe, cette algue peut parfaitement combler les besoins de l’organisme. Il faut savoir que 100 g de spiruline fournit au corps 30 g de fer. Celle-ci ne pourra cependant pas remplacer une alimentation variée et saine. Pour tirer un maximum des vertus de la spiruline dans le traitement de l’anémie ferriprive, le mieux est de l’associer à d’autres aliments. 

Une richesse exceptionnelle en minéraux et oligo-éléments autres que le fer 

En dehors du fer qu’on retrouve en très grande quantité dans la composition de la spiruline, celle-ci est pourvue en magnésium, potassium, manganèse, zinc, calcium, cuivre, sélénium et phosphore. Chacun de ces oligo-éléments et minéraux joue un rôle bien spécifique lorsqu’un individu consomme cette algue en tant qu’un complément alimentaire. 

La spiruline est également réputée pour être une source intéressante de vitamines. Sa composition en vitamine A est 15 fois plus importante que celle d’aliments comme les carottes. Cette algue contient en outre les vitamines appartenant au groupe B en plus des vitamines K, E et D. 

Un aliment très complet 

La spiruline se démarque par sa composition très complète avec notamment un taux de protéines largement au-dessus de celui des autres aliments. On estime qu’elle contient entre 60 et 70% de protéines. Ce qui est un record pour un végétal. Grâce à ses parois cellulaires constituées de mucopolysaccharides particulièrement souples, les protéines de la spiruline peuvent être facilement assimilées par l’organisme. 

Cette algue miracle a l’avantage de contenir les 8 acides aminés essentiels, à savoir valine, tryptophane, leucine, thréonine, phénylalanine, lysine et isoleucine. Elle est également enrichie en acides aminés non-essentiels en très grande proportion : sérine, proline, arginine, histidine, acide glutamique, acide aspartique, cystine, alanine et glycine. La spiruline est en outre une source non négligeable de pigments tels que la chlorophylle, la phycocyanine, les polysaccharides et les caroténoïdes. Ceux-ci sont connus pour être de puissants antioxydants naturels. 

En termes de pourcentages, la composition de la spiruline est largement dominée par les protéines dans une proportion de 68%. Elles sont suivies par les glucides (16%), les minéraux dont le fer (7%), les lipides ( 6%) et les fibres ( 2%).