décembre 13, 2018

E 164 – le Jaune de Gardénia

e164

Qu’est-ce que l’additif E 164 ?
Egalement appelé Jaune de Gardénia, l’additif E 164 est notamment utilisé dans l’agro-alimentaire. A l’instar d’autres additifs, il permet notamment d’ajouter une couleur jaune-orangée à une denrée alimentaire ou de rétablir sa couleur naturelle.

Interdiction en Union Européenne
Bien qu’à priori non-toxique, le jaune de gardénia est interdit de vente dans l’Union Européenne. Il peut s’avérer très allergène pour les personnes à risque. D’autres pays comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande ont autorisé son utilisation, notamment dans l’agro-alimentaire. Le jaune de gardénia n’est pas à confondre avec le safran naturel, qui est lui autorisé en Union Européenne, et est très utilisé en cuisine.

Composition du jaune de gardénia
L’additif E 164 est principalement composé de crocine et/ou de crocétine. La crocine, issue majoritairement des fruits du gardénia, a des propriétés antioxydantes, anticancérigènes et antidépressives. La crocétine, issue de fleurs de safran, est moins utilisée dans la composition de l’additif E 164. En effet, elle est économiquement plus chère que les fleurs de gardénia.

Origines et utilisation de l’additif E 164
Le jaune de gardénia est utilisé depuis des siècles pour rendre une couleur jaune / orange à certains aliments. Il est l’un des plus anciens colorants alimentaires, déjà utilisé par les Egyptiens et les Romains. Il peut être utilisé en autres dans la coloration du vin, le jus de fruit, la confiture, les bonbons, les gâteaux ou les glaces.
Outre l’alimentaire, cet additif est également utilisé dans d’autres industries comme les cosmétiques, notamment le maquillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.