E400 Acide alginique, réglementation, risques et dangers

L’additif alimentaire E400, c’est quoi ?

En guise de prélude, il convient de clarifier ce qu’est l’additif alimentaire E400. Son nom technique est l’acide alginique. Il est généralement incorporé dans les aliments comme une manière d’épaissir ou de stabiliser. Bref, c’est un gélifiant ! Par ailleurs, il est extrait de diverses espèces d’algues brunes que l’on retrouve un peu partout dans les océans. Cet additif est capable de retenir l’eau et par conséquent, peut se transformer en gel non toxique et sans saveur. Ce qui le rend très intéressant dans de nombreux domaines en plus de l’industrie alimentaire.

Acide alginique, où le trouver ?

Il n’est pas rare de trouver l’acide alginique (E400) dans de nombreux produits. Parmi les catégories les plus courantes, mentionnons : les produits laitiers, les sauces, les glaces, les confitures, les boissons non alcoolisées, les pâtes à tartiner, ou encore les plats préparés. Dans l’industrie cosmétique aussi, il est utilisé comme épaississant ou pour son effet hydratant.

  • Produits laitiers
  • Sauces
  • Glaces
  • Confitures
  • Boissons non alcoolisées
  • Pâtes à tartiner
  • Plats préparés

L’additif alimentaire E400 est-il dangereux ?

En ce qui concerne la toxicité de l’E400, les experts s’accordent à dire qu’il ne représente aucun danger pour la santé humaine et ne présente pas d’effets secondaires connus. Néanmoins, en raison de sa capacité à absorber l’eau et à former un gel, il peut avoir un impact sur la digestion. Il y a quelques discussions sur des possibles interactions avec certains médicaments, ce qui pourrait affecter leur absorption. Il est toujours recommandé de demander conseil à un professionnel de santé en cas de doutes ou d’interrogations.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Cependant, il est toujours sage de prendre certaines mesures de précaution. Sa consommation excessive pourrait engendrer un problème de digestion ou d’absorption. De plus, il est préférable d’éviter ce composé si l’on a une malabsorption du fructose, une maladie cœliaque, une allergie ou intolérance alimentaire puisque les produits qui contiennent l’acide alginique peuvent aussi contenir du gluten, du lactose, des œufs, des arachides, du soja, du sésame, etc.

Quelle est la législation européenne ?

Dans l’Union Européenne, l’acide alginique et ses dérivés (E400 à E405) sont autorisés comme additifs alimentaires. Toutefois, la quantité maximale à utiliser dans les produits alimentaires dépend du type de produit. Par ailleurs, l’étiquetage des denrées alimentaires doit mentionner le nom ou le numéro E de l’additif lorsqu’il est présent jusqu’à certain seuil. En cas de doutes, il est toujours judicieux de contacter les services de contrôle alimentaire.

Au terme de cet exposé, une chose est claire : pour la grande majorité d’entre nous, l’acide alginique est sans danger. Toutefois, une prise en compte des précautions et une vigilance face à la consommation de ce type d’additifs demeurent indispensables.