E385 EDTA calcio-disodique, réglementation, risques et dangers

L’additif alimentaire E385, c’est quoi ?

En bref, l’E385 est un composant synthétisé connu sous le nom d’EDTA calcium disodique. C’est un chélateur très efficace, ce qui signifie qu’il a la capacité de se lier et de neutraliser les ions métalliques. Ces propriétés en font un conservateur idéal dans l’industrie alimentaire. Il est souvent utilisé pour prévenir la décoloration, l’oxydation et la rancidité associée à la présence de métaux. On le trouve dans un large éventail d’aliments, des boissons préparées aux produits en conserve, en passant par les sels de table et les sauces.

EDTA calcio-disodique, où le trouver ?

L’EDTA calcio-disodique est largement utilisé dans l’industrie alimentaire et peut être trouvée dans de nombreux produits. On le trouve couramment dans les soupes emballées, les sauces prêtes à l’emploi, les boissons gazeuses et les produits laitiers transformés. Il est même utilisé dans certains types de cosmétiques et produits de soins personnels. Cependant, il est toujours conseillé de lire attentivement les étiquettes des produits pour l’identifier.

  • Soupes emballées
  • Sauces prêtes à l’emploi
  • Boissons gazeuses
  • Produits laitiers transformés
  • Cosmétiques et produits de soins personnels

L’additif alimentaire E385 est-il dangereux ?

À des doses excessives, l’EDTA calcio-disodique peut être nocif. Des signes de toxicité aiguë ont été associés à des doses élevées. Ces symptômes incluent des maux de tête, des nausées, et des problèmes rénaux. C’est pourquoi il est important de consommer des produits contenant cet additif avec modération. La plupart des agences de santé recommandent une consommation quotidienne admissible maximale. Tant que cette limite n’est pas dépassée, l’individu ne devrait pas être à risque.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Dans la mesure du possible, il est recommandé de limiter la consommation des produits contenant l’additif E385. Predominantly, cette suggestion s’adresse aux individus souffrant de maladies rénales ou cardiaques. De plus, il est nécessaire d’éviter les produits contenant cet additif pendant la grossesse et l’allaitement. Lisez toujours attentivement les étiquettes et si nécessaire, cherchez des alternatives plus naturelles. Adopter une alimentation équilibrée en évitant les produits ultra-transformés peut grandement contribuer à réduire l’exposition à ce type d’additifs.

Quelle est la législation européenne ?

L’Union Européenne autorise l’utilisation de l’E385 en tant qu’additif alimentaire dans certaines limites définies. La législation européenne définit une dose journalière admissible (DJA) pour l’EDTA calcio-disodique, qui est la quantité maximale considérée comme sûre pour être ingérée chaque jour tout au long de la vie. Selon le règlement européen (CE) n° 1333/2008, l’E385 est autorisé comme stabilisant, antioxydant et séquestrant dans diverses catégories d’aliments.

Dernier point mais non le moindre, chacun est responsable de sa propre santé. Ainsi, il convient de faire attention à la nourriture consommée, et de lire attentivement les étiquettes des produits. Tout en respectant les limites de consommation, l’EDTA calcio-disodique ne présente pas de risques majeurs pour la santé. Cependant, privilégiez une alimentation équilibrée et variée pour minimiser le recours aux additifs alimentaires.