E354 Tartrate de calcium, réglementation, risques et dangers

L’additif alimentaire E354, c’est quoi ?

Appelé aussi tartrate de calcium, le E354 est classé dans la catégorie des additifs alimentaires. Son utilisation s’effectue principalement en tant qu’agent de texture ou de stockage. En effet, grâce à son pouvoir complexant, il permet de stabiliser les aliments, maintenir leur texture, et prolonger leur durée de conservation. Le E354 peut également s’employer comme régulateur d’acidité, car il permet de contrôler et ajuster le pH d’un aliment ou d’une boisson.

Tartrate de calcium, où le trouver ?

Dans l’alimentation industrielle, le E354 s’observe dans différents types de produits. Par exemple, on le retrouve dans l’industrie vinicole. Il est également présent dans certaines confiseries, dans l’agroalimentaire et dans certains produits de boulangerie. En règle générale, c’est un additif assez répandu.

  • Produits de boulangerie
  • Vins
  • Produits agroalimentaires
  • Sucreries

L’additif alimentaire E354 est-il dangereux ?

Quant à la dangerosité du E354, les études divergent. Aucun effet nuisible n’a pu être démontré de manière significative chez l’humain. Cependant, il convient de rappeler que toute substance, même naturelle, peut devenir nocive en cas de consommation exagérée. Par ailleurs, certaines personnes peuvent présenter une sensibilité particulière au tartrate de calcium et développer des réactions allergiques.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Comme pour tous les additifs alimentaires, il importe de surveiller sa consommation et d’éviter un apport excessif. Rappelons que le tartrate de calcium a une fonction principalement technologique et n’apporte aucun bénéfice nutritionnel à l’aliment. La prudence est particulièrement recommandée pour les individus sensibles ou allergiques qui pourraient développer des symptômes de réactions allergiques.

Quelle est la législation européenne ?

La réglementation européenne sur les additifs alimentaires autorise l’utilisation du tartrate de calcium (E354). Sa quantité maximale d’emploi dépend du type de produit alimentaire dans lequel il est incorporé. Ainsi, pour certains produits, son utilisation est restreinte tandis que pour d’autres, la loi n’impose pas de limite précise, appliquant le principe de « quantum satis », c’est-à-dire, l’emploi à une dose techniquement nécessaire.

Pour démêler le vrai du faux concernant les additifs alimentaires, il est indispensable d’être bien informé. Le E354 n’échappe pas à la règle ! Veillez à consommer des produits variés et équilibrés et n’oubliez pas que la modération est aussi de mise pour les additifs. Restez curieux et informé pour faire les meilleurs choix alimentaires possibles.