E350 Malate de sodium (DL-), réglementation, risques et dangers

L’additif alimentaire E350, c’est quoi ?

L’additif E350 est communément connu sous le nom de Malate de sodium. Suivant sa forme, on le retrouve comme Malate de sodium (DL-) ou Malate de sodium (L-) – l’« L » et le « DL » référant respectivement aux différents isomères existant pour cette molécule. C’est un additif alimentaire d’origine synthétique qui joue le rôle d’antioxydant, de régulateur de l’acidité et de stabilisant. Sa caractéristique première est d’être capable de retarder le processus d’oxydation dans les aliments, et de conserver leur couleur, leur saveur et leur texture.

Malate de sodium (DL-), où le trouver ?

Le Malate de sodium (DL-) est largement utilisé dans l’industrie alimentaire. Il est principalement présent dans les produits carnés, les boissons non alcoolisées, les desserts lactés et les produits de boulangerie. Il peut être également utilisé en confiserie, en chocolaterie ou encore dans les aliments pour animaux. Pour être plus précis, voici une petite liste non exhaustive d’aliments qui peuvent contenir du Malate de sodium (DL-) :

  • Yaourts aux fruits
  • Bonbons et confiseries
  • Chocolats et autres sucreries
  • Viandes transformées
  • Sodas et boissons gazeuses
  • Nourriture pour animaux de compagnie

L’additif alimentaire E350, est-il dangereux ?

D’après les données scientifiques actuellement disponibles, le Malate de sodium (DL-) est considéré comme sans danger pour la consommation humaine. Cependant, il convient de rappeler que chaque individu peut réagir différemment aux additifs alimentaires. Le Malate de sodium peut, dans certains cas rares, être responsable de réactions allergiques. Il est essentiel de rappeler que le respect de la dose journalière acceptable (DJA), qui est actuellement fixée à 2,5 mg/kg de poids corporel, doit être une priorité pour prévenir tout risque potentiel.

Quelles précautions à prendre ?

Il est nécessaire de prêter une attention particulière à l’étiquette des produits alimentaires afin de vérifier la présence ou l’absence de Malate de sodium (DL-) et ainsi être informé(e) de sa consommation. Cette précaution concerne principalement les personnes présentant une sensibilité ou une intolérance à cet additif. Cela étant, respecter la dose journalière acceptable, manger varié et équilibré demeure le meilleur moyen de réduire l’exposition à cet additif et à d’autres substances potentiellement nocives.

Quelle est la législation européenne ?

L’Union européenne a classifié le Malate de sodium (DL-) comme un additif alimentaire sûr et l’a autorisé sous le numéro E350. Le règlement (CE) n°1333/2008 du Parlement européen indique que cet additif peut être utilisé sans limite de quantité (Quantum satis), à condition que l’usage prévu soit techniquement justifié et qu’aucun risque pour le consommateur ne soit décelé. Cependant, comme tous les additifs, la surveillance de son utilité technologique et de sa sécurité est constante et peut conduire à la révision de cette réglementation.

En résumé, le Malate de sodium (DL-) E350 est un additif alimentaire couramment utilisé dans de nombreux produits. Il est considéré comme sûr pour la consommation humaine dans les limites fixées. Il demeure essentiel de sensibiliser les consommateurs à vérifier les étiquettes des aliments et de promouvoir des habitudes alimentaires saines et équilibrées.