e166

E166 ou l’huile essentielle de santal. Cet extrait du bois de santal est un mélange complexe d’une centaine de composants, l’alpha-santalol étant responsable de ses propriétés les plus notables.

Le santal est largement utilisé pour ses propriétés odoriférantes (notamment sous forme d’encens en Asie), mais son usage en tant que colorant alimentaire rouge est marginal et récent. Il n’a dès lors fait l’objet que de peu d’études de toxicité, mais est cependant considéré par les autorités sanitaires nord-américaines comme sans danger pour les doses utilisées.

Un additif autorisé en Amérique du Nord mais pas en Europe

La réglementation européenne n’autorise pas l’usage de ce colorant alimentaire. Cela n’implique pas que l’on soit certain de sa toxicité, mais simplement que son innocuité n’est pas considérée comme suffisamment étayée, surtout au regard des nombreux colorants alimentaires disponibles pour la couleur rouge. L’application du principe de précaution fait que le colorant E166 est présumé dangereux pour la santé humaine jusqu’à preuve du contraire.

Les Etats-Unis d’Amérique ainsi que le Canada autorisent en revanche son utilisation. Les produits alimentaires ainsi colorés ne peuvent être importés en Europe par les circuits officiels (en revanche, il peut arriver que marginalement des européens en ramènent à l’issue d’un voyage).

Un additif compatible avec les régimes alimentaires spéciaux

L’huile essentielle de santal est d’origine végétale. Son usage ne contrevient donc pas aux interdits des religions musulmane (hallal) et juive (cascher), et est compatible avec les régimes végétariens. Elle n’est pas recensée comme allergène notoire, et donc le risque d’allergie est nul ou très faible.