novembre 17, 2018

E162 – Un colorant naturel extrait de la betterave

Le rouge de betterave, référencé dans la nomenclature des additifs alimentaires sous le code E162, est un colorant rouge naturel extrait de la betterave rouge par pressage. Son principal composant est la bétanine, responsable de sa couleur rouge, mais il contient également d’autres éléments en moindre proportion issus de la betterave au moment du pressage, parmi lesquels peuvent se trouver des nitrates provenant de la culture intensive de la betterave à coups d’engrais.

Un colorant inoffensif en soi mais susceptible d’être contaminé

La bétanine est un principe naturel sans danger, c’est même un antioxydant. Certaines personnes présentent cependant une coloration rouge des urines après l’absorption de la bétanine, leur organisme étant incapable de la dégrader, mais cette coloration des urines, bien que surprenante, n’est absolument pas inquiétante.

Le rouge de betterave n’est cependant pas limité à cette seule bétanine, la technique d’extraction par pressage ne faisant pas le tri entre les divers éléments présents dans la betterave avant pressage. Des colorants jaunes naturellement présents dans la betterave peuvent ainsi être présents en proportion variables, mais l’on peut surtout noter la présence potentielle de nitrates, dont les quantités doivent être limitées dans l’alimentation humaine.

Un colorant autorisé en Europe hors agriculture biologique mais d’usage limité

Le rouge de betterave est autorisé en Europe dans les filières ne se réclamant pas de l’agriculture biologique. Son origine végétale le rend compatible avec les régimes végétariens ou proscrivant le porc (hallal ou casher), mais son instabilité naturelle en restreint l’emploi à des produits congelés ou à durée de vie courte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.